ISMA 15 conférence: Le « effet ballon »: Comment (une mauvaise) Gestion de la portée peut avoir un impact de la taille à l'effort, Durée et coûts

ISMA 15 conférence: Le « effet ballon »: Comment (une mauvaise) Gestion de la portée peut avoir un impact de la taille à l'effort, Durée et coûts

Louis Bouillon (IFPUG / Informatica SpA Ingénierie Ingegneria)

 

Sujets principaux:

  • Définition et gestion du contenu du projet: quels acteurs Impliquez-vous?
  • Portée et limites des méthodes EFM: les impacts potentiels sur le dimensionnement et estimation?
  • La « nouvelle » Productivité Paradox
  • Comment l'EAM (Entité-Attribut Mesure) l'analyse peut aider à éviter désadaptation
  • « L'effet Balloon »: de la théorie à la pratique avec des exemples concrets de projets

 

Avantages pour les participants:

  • Analyser des projets similaires, en utilisant l'analyse EAM
  • Pour composer de-mieux et mieux une UR dans trois possibles sous-URs -> L'ABC du schéma
  • Pour appliquer le schéma ABC au 123 schéma (une « méthodologique » la version DevOps)

 

Abstrait:

La première étape pour travailler correctement sur un projet définit son champ d'application, sinon il ne serait pas possible de comprendre quelle quantité (Q) à considérer dans / hors de portée du projet et par conséquent l'effort durée (T - Temps) et les coûts connexes (C) nécessaire.

Ainsi, le Q->T->C séquence logique représente une chaîne de valeur du projet pour nous aider à mieux comprendre pour un projet qui pourrait être la bonne plage de la productivité nominale, ainsi que le niveau de explicitation des exigences du projet, nécessaire pour un dimensionnement et une bonne estimation projet, le déplacement à partir du schéma « ABC », une taxonomie pour affiner les exigences opérationnelles initiales afin d'éviter le phénomène « fluage portée ».

Mais qu'en est-si cette activité initiale échoue ou serait mal exécuté? Est-ce un FP un projet ou d'un produit taille fonctionnelle? Est-ce un test de stress ou un impact de test d'intégration sur le calcul FP afin de savoir combien de FP / homme-jour devrait être nécessaire pour déterminer l'effort et la durée de vos erreurs prochain réduisant au minimum du projet? Pourquoi souvent une organisation (peu importe si les fournisseurs ou les clients) ne parvient pas à estimer?

Cette présentation présentera quelques-uns des principaux paradoxes numériques que le risque se concrétise par jour dans les contrats TIC, passer d'une EAM (Entité-Attribut Mesure) l'analyse d'un projet typique démontré par le « effet ballon ».


A propos de l'orateur:


Louis Bouillon est actuellement le directeur IFPUG pour la conférence et de l'éducation et le Président de GUFPI-ISMA (Association Metrics Software italien) et est une mesure & Spécialiste de l'amélioration des processus d'ingénierie à Ingegneria Informatica SpA (anciennement Atos Origin et SchlumbergerSema Italie) à Rome, Italie et professeur associé à l'ETS Montréal, Canada. Précédemment, il a travaillé à l'European Software Institute (ESI) à Bilbao, Espagne. Certifications mesure: IFPUG CFPS, CSP, CSMS et CCFL COSMIC. Il est un conférencier régulier lors des conférences internationales sur le logiciel / Mesure de service, Amélioration des processus et de la qualité, activement de plusieurs international (ISO WG10-25-40, IFPUG, COSMIQUE, ISBSG, PRINCIPALE) et national (GUFPI-ISMA, AutomotiveSPIN Italie, AICQ, itSMF Italie) associations techniques sur ces questions. Il a développé et fait partie des projets ESPRIT et du Gouvernement Basque sur les programmes métriques, modèles EFQM, le tableau de bord équilibré IT et QFD pour le logiciel et est un critique du projet SWEBOK (2004 et 2010 éditions). Il a obtenu plusieurs certifications, inclus CFPS IFPUG, CSP et CSMS. Il a reçu un doctorat en systèmes d'information de gestion de Université LUISS Guido Carli (Rome, Italie) et un cum laude degré en économie de l'Université de Rome « ​​La Sapienza », Italie. Info: https://semqblog.wordpress.com/